Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
la poesies dans l'âmes
la poesies dans l'âmes
la poesies dans l'âmes
la poesies dans l'âmes
la poesies dans l'âmes

 

 

 

 

 

                                                                                       phoenix feu o[1]

 

 

                                                                     

 

Le corps de l'être

 

 son corps défendant de plaisir hanté par une force d'amour,

Caresser, embrasser,

Serre de toute son âme, de tout son coeur,

C'est le désir de donner

La peau, la chair, un corps qui donne une jouissance,

Une sensualité de corps de déesse.

C'est une sensibilité de l'être, une délicatesse.

Ce qu'on voit sur le corps de l'être, c'est l'être humain

 

 

Céline Berthelot.

 

 

 

 

                                                         images9.jpeg

 

 

 

La nature représente pour  moi ! 

 

Etre libre comme l'air

Etre libre comme l'oiseau

Etre libre dans sa tête.

 

Céline Berthelot.

 

 

 

Le feu

 

Une chaleur de couleur chaude, doux, a créable

que l'homme à crée, c'est t'un feu ardent

Une boule denergie qui brule à l'interrieure, en flamme dans le corps

C'est t'un soleil qui vient du ciel.

 

 

Celine Berthelot.  18/08/2011

 

 

 

 

L'esprie de la forêt    

           

 

                                          images33.jpeg

   

Deux tunisiens entrent dans le dessin.

Main dans la main,

l'oxygène leur monte à la tête.

La forêt est enchantée de vous voir.

Vous marchez sur le chemin.

Vous écrasez les feuilles de couleurs orangées,

vous entendrez les oiseaux chanter et les insectes voler

C'est un signe de l'esprit de la forêt,

Qui vous dit de ne plus polluer.

 

Céline Berthelot.                              

 

                                                                                           images32.jpeg

 

 

Le vissage

 

un vissage d'ange !

un vissage souriant,

Un vissage qui prend de l'âge.

Ne pas rester à tes côtés, mon être aimée,

te voir vieillir,

C'est un point douleureux.

abominables, qui pique l'amour propre.

la déchirure qui vient du coeur,

Envahie le corps, qui est tétanisé par un mal atroce.

l'âme est paralysée.

Céline berthelot. 

 

 

 

photo 365910 6858816 201003165838639

 

 

 

La goute d'eau

 

 

A la lumièrière du soleil,

la goute d'eau brille comme une authantique pierre présieuse

qui vous à tirent exuellement.

Les goutes d'eaux occupent toute le corp épuisé

par une actions.

 

Vers le ciel, la sueure sévapore

est l'humidité se forme et donnent part le soleil

un éclat pure qui redevient la goute d'eau en pierre présieuse.

 

Céline berthelot 2010.

    

 

     

                                                                                                                images20.jpeg

 

 

 

26/06/2010

 

 

 

On respire l'air doux qui se répond dans la nature.

On flaire l'oxgéne qui provient des plantes.

Le vent soufle, fait bouger les feuilles de couleur

marron jaunâtre, qui se décrochent

et vont en direction du ciel.

 

Dans le ciel on voit des avions sans moteur,

on appelle des planeurs, ils volent au-dessus

Des montagnes.

 

habillés de  neige, on les nommes les alpes,

plus loin les massifs des bauges.

 

Ces planeurs volent au dessu d'une grande montagne

qui s'appelle le Granier ensuite le mont Saint Michel,

La Croix du Nivolet.

 

 

lune et elfecéline Berthelot                                                                   images30.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

la poesies dans l'âmes
la poesies dans l'âmes

Partager cette page

Repost 0
Published by Céline Berthelot - dans lecture